Ils témoignent
Retour

L’habilitation Electrique Basse Tension

L’habilitation Electrique Basse Tension

Tout comprendre de l’habilitation électrique Basse Tension

En tant qu’employeur, vous devez vous assurer que votre personnel, électricien ou non électricien (qui intervient dans un environnement électrique), est bien informé et surtout formé pour intervenir en toute sécurité et se préserver d’un éventuel accident de travail.

 

Pourquoi habiliter ses salariés ?

Certes l’entreprise doit répondre à cette obligation règlementaire, mais elle doit également s’assurer que ses collaborateurs sont informés et formés à la sécurité électrique, ce afin d’éviter les accidents de travail.

Ceci vient en complément des autres mesures de prévention.

Un accident de travail peut coûter très cher à l’entreprise…

 

Accidents de travail d’origine électrique :

Le nombre d’accidents de travail est assez peu élevé, mais généralement, ils sont assez graves. Ceux-ci surviennent la plupart du temps sur des installations restées sous-tensions ou non complètement consignées.  C’est pourquoi il est impératif de bien étudier une situation avant intervention – afin d’éviter au maximum les risques.

  

Qui doit être habilité ?

Toute personne intervenant sur les installations électriques (électriciens) ou dans leur voisinage (non électriciens).

 

Qui délivre l’habilitation ?

Le collaborateur, une fois formé, reçoit un certificat d’habilitation (comme quoi il peut être habilité), et c’est ensuite l’employeur qui lui délivre son habilitation électrique.

Dans le cas des agences intérim,  c’est l’entreprise utilisatrice qui délivre l’habilitation électrique.

 

Quelle habilitation électrique choisir pour vos salariés :

Le choix de l’habilitation, et donc des symboles, se détermine en fonction de l’activité et de l’environnement.

 

Les symboles (et donc formations) les plus courants :

 

Habilitation électrique HO BO – pour les non électriciens

Aucune opération d’ordre électrique n’est réalisée, mais la personne a accès à des zones ou des emplacements à risque spécifique électrique. Exemple : les artisans qui interviennent sur des chantiers (peintres, maçons, agents de nettoyage….). Ils n’ont pas à intervenir mais doivent connaître les risques et savoir comment réagir si nécessaire.

 

Habilitation électrique BS BE Manoeuvre - pour les non électriciens

BS : intervention élémentaire sur des circuits (maxi 400v) m : remplacement et raccordement de chauffe-eau, convecteurs, stores électriques, remplacement de fusibles, de lampes, de prises de courants…. (gardien d’immeuble, plombiers, chauffagistes, peintres…)

BE Manœuvre : réarmer un disjoncteur, mettre hors tension un équipement ou une installation…. (informaticiens, gardiens, personnel de production…)

  

Habilitation électrique B1V B2V BR BC – pour les électriciens

B1V – B2V : les électriciens interviennent sur des ouvrages et installations électriques, remplacent des coffrets ou des armoires, balisent la zone de travail, vérifient la bonne exécution des travaux….

BR : Intervention générale d’entretien et des circuits : recherche de pannes, de dysfonctionnements, réalisation d’essais ou de mesures, remplacement de matériels défectueux, mise en service partielle et temporaire d’une installation électrique….

BC : consignation d’un ouvrage ou d’une installation électrique.

  

Pour vous aider à bien comprendre, vous pouvez télécharger la brochure INRS ED6127 qui reprend toutes les informations que l’employeur doit connaître pour respecter la réglementation au sein de son entreprise, et ainsi minimiser au maximum les risques > Télécharger

Nous contacter